• Accueil
  • Blog
  • Santé
  • FAIRE UN JEUNE INTERMITTENT POUR MAIGRIR, AVEC OU SANS RISQUES ?

FAIRE UN JEUNE INTERMITTENT POUR MAIGRIR, AVEC OU SANS RISQUES ?

Jeune intermittent

Tout d’abord, le jeûne n’est pas la famine. La famine est l’abstinence involontaire de manger imposée par les forces extérieures ; cela se produit en temps de guerre et de famine lorsque la nourriture est rare. Le jeûne, par contre, est volontaire, délibéré et contrôlé. La nourriture est facilement disponible, mais nous choisissons de ne pas la manger pour des raisons spirituelles, de santé ou autres.

TOUT SUR LE JEUNE INTERMITTENT

Le jeûne intermittent (IF) fait référence à des habitudes alimentaires qui impliquent de ne pas manger ou de restreindre fortement le nombre de calories pendant une période prolongée. Il existe de nombreux sous-groupes de jeûne intermittent, chacun avec une variation individuelle de la durée du jeûne; certains pendant des heures, d’autres pour le (s) jour (s). C’est devenu un sujet extrêmement populaire dans la communauté scientifique en raison de tous les avantages potentiels découverts sur le fitness et la santé.

QU’EST-CE QUE LE JEÛNE INTERMITTENT (SI) ?

Le jeûne intermittent est un mode d’alimentation qui alterne entre des périodes de jeûne et une alimentation contrôlée. C’est une méthode diététique simple divisée en plusieurs types. L’une des méthodes de jeûne intermittent est le jeûne d’un jour sur deux, par lequel une personne prend un régime alimentaire normal certains jours de la semaine et jeûne certains jours. Pendant les jours de jeûne, on ne s’abstient pas complètement de manger, mais on réduit plutôt l’apport calorique au quart de l’alimentation normale.

L’autre type de jeûne consiste à limiter l’alimentation à une certaine période de la journée. Cela signifie qu’il faut limiter la consommation de nourriture entre une période fenêtre de 8 heures, ce qui signifie qu’une personne mange une fois toutes les huit heures. Certaines personnes réduisent cependant l’intervalle à six, quatre ou même deux heures selon leur convenance. La durée maximale pendant laquelle une personne peut rester sans nourriture à jeun intermittent est de 36 heures. Si elle est pratiquée en conséquence, elle peut avoir un certain nombre d’effets positifs sur la santé.

Jeune Intermittent (Fasting)

LES AVANTAGES JEÛNE INTERMITTENT

La recherche sur le jeûne intermittent n’en est qu’à ses balbutiements, mais elle a encore un énorme potentiel pour la perte de poids et le traitement de certaines maladies chroniques. Voici les avantages possibles du jeûne intermittent :

1-le jeûne intermittent favorise une bonne santé générale. Il réduit significativement les envies de grignotines et de sucres. Cette pratique normalise l’insuline ainsi que la sensibilité à la leptine. La résistance à l’insuline contribue à de nombreuses maladies chroniques comme le diabète, le cancer et les infections cardiaques. Le jeûne intermittent protège donc l’organisme de ces infections.

2-Le jeûne intermittent améliore la santé du cerveau. Le jeûne aide le corps à convertir le glycogène stocké en glucose pour libérer de l’énergie. Si le jeûne dure un certain temps, la dégradation continue des graisses corporelles incite le foie à sécréter des corps cétoniques. Ces petites molécules sont des sous-produits de la synthèse des acides gras et le cerveau peut les utiliser comme carburant. La recherche indique également que l’exercice et le jeûne entraînent la formation de gènes et d’autres facteurs de croissance qui sont essentiels au recyclage et au rajeunissement du cerveau.

3-Ce type de jeûne stimule également la forme physique et la perte de poids. Le jeûne et l’exercice combinés augmentent les effets des catalyseurs et des facteurs cellulaires de sorte que la dégradation du glycogène et des graisses soit maximisée. Faire de l’exercice alors qu’on a faim force donc le corps à brûler les graisses stockées pour une perte de poids importante.

4-Le jeûne intermittent stimulera également le développement musculaire, surtout chez les hommes. C’est parce qu’après avoir mangé, l’énergie gagnée sera utilisée pour soutenir une séance d’entraînement. Mais si l’entraînement se fait à jeun, le corps utilise des graisses stockées pour soutenir les exercices. Manger après la séance permet de s’assurer que l’énergie gagnée est utilisée de la meilleure façon possible pour reconstituer l’organisme. Ceci aide les muscles à récupérer rapidement et à s’accumuler.

5-Réduction du stress et amélioration de la confiance en soi

QUI NE DEVRAIT PAS FAIRE LE JEUNE INTERMITTENT?

-Les femmes qui veulent devenir enceintes, qui sont enceintes ou qui allaitent. -Ceux qui souffrent de malnutrition ou d’insuffisance pondérale.
-Enfants de moins de 18 ans et aînés.
-Ceux qui ont le reflux gastro-oesophagien (RGO).

-Ceux qui ont des troubles de l’alimentation devraient d’abord consulter leur médecin.

-Ceux qui prennent des médicaments pour le diabète et de l’insuline doivent d’abord consulter leur médecin, car les doses devront être réduites.

-Ceux qui prennent des médicaments doivent d’abord consulter leur médecin, car le moment de la prise des médicaments peut être affecté.

-Ceux qui se sentent très stressés ou qui ont des problèmes de cortisol ne doivent pas jeûner car le jeûne est un autre facteur de stress.

-Ceux qui s’entraînent très fort la plupart des jours de la semaine ne doivent pas jeûner.

COMMENT SE PREPARER AU JEUNE INTERMITTENT?

Si vous envisagez de commencer le jeûne par intermittence, il est préférable de commencer par suivre un régime alimentaire pauvre en glucides et riche en matières grasses pendant trois semaines. Cela permettra au corps de s’habituer à utiliser les graisses plutôt que le glucose comme source d’énergie. Cela signifie se débarrasser de tous les sucres, céréales (pain, biscuits, pâtisseries, pâtes, riz), légumineuses et huiles végétales raffinées. Cela minimisera la plupart des effets secondaires associés au jeûne.

Commencez par un jeûne plus bref de 16 heures, par exemple du dîner (20 heures) au déjeuner (12 heures) le lendemain. Vous pouvez manger normalement entre 12 heures et 20 heures, et vous pouvez manger deux ou trois repas. Une fois que vous vous sentez à l’aise avec cela, vous pouvez prolonger le jeûne à 18, 20 heures.

Pour des jeûnes plus courts, vous pouvez le faire tous les jours, en continu. Pour des jeûnes plus prolongés, tels que 24 à 36 heures, vous pouvez le faire 1 à 3 fois par semaine, en alternant les jours de jeûne et de repas normaux.

En conclusion, le jeûne intermittent est une pratique saine, mais il pourrait entraîner la dépression chez les personnes qui ne peuvent pas la maintenir complètement. Il faut de l’engagement et de la persévérance pour passer à travers les changements de régime alimentaire, car seule la constance permet d’obtenir ces résultats positifs.

Benjamin
– Sentez-vous bien MAINTENANT !

(839 lectures)

Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE