Se faire obéir des enfants (sans crier)

Dans la phase de « dressage » de la toute petite enfance, la technique du « disque usé », qui consiste à répéter inlassablement la même demande, par exemple : « Lave-toi les dents », sur un ton monocorde, suffit la plupart du temps à obtenir des résultats. 

Mais, dès le CP, cela devient plus compliqué. 

Pourtant, c’est à cet âge-là qu’il faut apprendre à un enfant à accepter les règles, suivre les consignes et, plus généralement, l’inciter à écouter les autres au lieu de n’en faire qu’à sa tête. 

Osons le mot, vous devez le formater, un peu comme un disque dur, pour que tout se passe bien à la maison et à l’école. 

L’idée n’est pas de faire de lui un petit être soumis ni de le transformer en carpette, mais tout au contraire de lui donner les moyens de s’affirmer tout en respectant les autres. 

Cela suppose bien évidemment de revoir, si nécessaire, votre propre attitude pour développer une relation saine avec votre enfant. 

Car se faire obéir sans crier ne peut se faire qu’à deux.

Comment vous y prendre ? 

Pour qu’un enfant obéisse, tout un travail est à faire en amont pour lui donner un cadre stable de vie et de références : 

Gardez toujours à l’esprit que votre petit diable ne fait pas exprès de désobéir, il n’est pas spécialement de mauvaise volonté ou méchant.  

Ayez confiance dans son potentiel : 

exprimez-lui tous les jours votre affection et encouragez ses réussites. 

Ne dramatisez pas lorsque vous le sentez particulièrement contrariant, cela peut être tout simplement des modifications passagères d’équilibre et des signes positifs de changement. 

Gardez votre calme le plus possible ; prenez sur vous quand il vous énerve. 

N’en faites pas une question personnelle : vous n’êtes pas en compétition avec votre enfant.  

Évitez d’être tout le temps sur son dos, de trop le diriger : il a besoin d’apprendre à faire ses propres choix et ses propres erreurs. 

Encouragez-le concrètement quand il prend des initiatives : 

compliment, contact physique, sourire, petite récompense ou petit cadeau d’affection. 

Accordez-lui du temps : 

ce qui compte, ce n’est pas la quantité de temps que vous lui donnez, mais la qualité de celui-ci. 

N’entamez pas le dialogue avec votre enfant si vous n’avez pas le temps de poursuivre ou si vous êtes irrité par lui. 

Écoutez-le quand il vous raconte quelque chose et ne vous moquez jamais de lui quand il s’exprime mal. 

Parlez calmement, en étant précis et ferme quand vous lui indiquez des règles à suivre.  

Énoncez des consignes claires (« Je veux que tu me ranges tes habits tout de suite ») plutôt que des considérations générales (« Tu ne ranges jamais rien »). 

Ne laissez pas s’installer le désordre, mais ne soyez pas obsédé par le rangement non plus ; trouvez le juste milieu. 

Donnez des consignes simples, mais ne discutez pas avec lui pendant des heures. 

La discussion le disperse, poussez-le plutôt à agir.  

Ne l’accablez pas de reproches, ne le punissez pas quand il n’a pas obéi. 

Félicitez-le immédiatement quand il vous a écouté.

Aidez-vous des affirmations qui se trouve dans le Voyageur™ numéro 2 :

– Sentez-vous bien dès maintenant !

(21 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Benjamin-Alcon.com participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE