Savez-vous faire preuve d’empathie ?

Jadis, les habitants des collines de Patagonie mouraient de faim. Les villageois vivaient dans la peur du dragon qui hantait leurs champs et les empêchaient donc de poursuivre leurs récoltes.

Un beau jour, un voyageur débarqua au village, affamé. Les villageois expliquèrent qu’ils ne disposaient d’aucunes vivres car le dragon les terrorisait. Le voyageur fit preuve de bravoure et offrit de tuer le dragon. Une fois arrivé dans les champs, le voyageur s’étonna de l’absence du dragon mais croisa une énorme pastèque. Une fois de retour au village, il annonça à la foule : « vous n’avez rien à craindre, il n’y a pas de dragon, juste une pastèque énorme. » Les villageois furieux de ne pas avoir été pris au sérieux, tuèrent le voyageur.

Un second visiteur approcha le village, peu de temps après et la même situation se produisit. L’étranger offrit de tuer le dragon qu’il ne croisa pas et de retour de mission, dit aux villageois qu’ils avaient tort de céder à la peur et qu’il s’agissait uniquement d’un melon géant. Sa fin tragique s’en suivit.

Des semaines passèrent et les villageois cédèrent au désespoir. Un visiteur passa par là. À la vue de leur situation tragique, le visiteur leur demanda ce qu’il pouvait faire pour les aider. Après les avoir écouté, il leur promit de tuer le dragon.

Une fois arrivé dans les champs, l’homme aperçut la pastèque géante. Il réfléchit pendant un long moment, puis saisit une large lame et coupa la pastèque en plusieurs morceaux, non sans difficulté. De retour au village, il leur annonça qu’il avait vaincu la bête. Les villageois étaient fous de joie. Le voyageur s’installa dans le village suffisamment longtemps pour enseigner aux villageois la différence entre une pastèque et un dragon.

Il est important de pouvoir entendre et voir les réalités de différentes perspectives. Ne pas faire de l’auto-centrisme.

Envers les autres (enfants, amis, collègues, etc.), c’est la même chose.

Il se peut que vous parliez de la même chose, mais avec des mots différents.

Vos enfants ont souvent une façon différente de voir les évènements de la vie.

Prenez en considération ce qu’ils ont à vous dire.

Ecoutez les sincèrement, ne les coupez pas, ne sortez pas votre science ou votre savoir.

Attendez qu’ils vous posent une question pour trouver une solution ensemble.

Ne prenez pas pour argent comptant ce qu’il y a dans le Voyageur™, mettez en application les enseignements et faites-vous votre propre avis :

Benjamin

– Sentez-vous bien dès maintenant !

(19 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE