Ne vous arrêtez pas sur l’avis de cette journaliste


Je n’ai même pas eu besoin de chercher un super sujet pour vous. Parce qu’il est venu à moi !

Vendredi, j’ai été interviewé par une journaliste à temps partielle chez l’Echo. Elle voulait en savoir plus sur le récit que j’ai écrit durant mes trois semaines en Thaïlande avec mon frère et ma soeur.

Je vous laisse lire sa réponse et on décortique ça ensemble juste après !

“bonjour, j’ai commencé à lire votre récit et je préfère vous prévenir que je n’écrirai pas mon article dans l’immédiat. C’est un document que vous pouvez partager avec votre famille et vos amis, sans souci. Mais pour une publication grand public, il y a un gros travail à faire.Rien qu’au niveau de la mise en page, où vous confondez les phrases et les paragraphes. Ensuite, il faut choisir le temps et s’y tenir. Il manque des éléments, comme la présentation (sommaire) des personnages, le programme du voyage. On a trop peu de descriptions des lieux, on ne sait même pas où vous atterrissez après vos 11 h d’avion.

Il faut éviter les smileys, quelques expressions qui se disent, mais ne s’écrivent pas. Je vais vous envoyer le récit d’un voyage que j’ai fait, à Cuba, une des participantes se ballade toujours avec un carnet et prend des notes en permanence. A son retour, elle raconte.”

Dans le fond, ce n’est pas un “non” catégorique. C’est même plutôt cool son retour. Parce qu’il va me permettre d’améliorer mon récit afin d’avoir un meilleur rendu. De ce fait, il est important que vous ayez toujours une oreille attentive aux critiques.

Il y a deux grandes catégories dans la critique. La première et la critique négative qui ne sert à rien. Celle où on va vous dire “t’es trop gros/con/moche/etc.” Ce genre d’informations ne vous apportera rien de très intéressant. Le pire dans tout ça, c’est si vous perdez même du temps à répondre à ce genre de personne. Ensuite, il y a la critique constructive, celle qui va vous donner des clés pour avancer vers votre objectif principal. Je vous l’accorde, ce n’est pas toujours facile à entendre. Il va falloir mettre votre égo de côté. Mais le résultat en vaut souvent la chandelle !

Donc, ne vous braquez pas lorsqu’on vous fait une critique. C’est souvent constructif et ça vous rapproche de votre objectif.

Le Voyageur™ n’est pas fait pour plaire au grand public mais aux personnes qui veulent avancer et réussir à vivre la vie qu’ils veulent se créer :

Benjamin

– Sentez-vous bien dès maintenant !

(16 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE