J’entends souvent cette réponse

Aujourd’hui je ne vais pas vous parler de navire.

C’est donc avec les pieds sur terre que je vais échanger avec vous aujourd’hui.

Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais c’est officiel.

Le 9 juillet 2019 je débute mon congé pour création d’entreprise.

Vais-je bosser comme un acharné du lundi au dimanche, tous les jours durant tout le reste de ma vie ?

Pas du tout !

Bien au contraire, je suis bien déterminé à profiter de la vie.

Vous savez, sur une journée de 24 heures, vous n’avez pas mal de temps de libre devant vous.

Que ça soit pour une personne sans emploi ou un chef d’entreprise.

De ce fait, vous pouvez très bien être débordé dans l’un ou l’autre.

Comme je le dis souvent.

Vous devenez ce à quoi vous pensez le plus souvent.

Et je n’ai pas du tout envie de penser que je vais devoir bosser nuit et jour pour gagner juste de quoi survivre.

En pensant de la sorte, je vous dirai que d’entreprendre un congé pour création d’entreprise serait de la pure folie !

Voyez les choses du bon côté.

Tout fini par s’arranger.

Pour en revenir à ce départ, j’ai quelques collègues qui me félicitent pour cette décision.

Certain mettent des années pour évoluer ou quitter un service chez Enedis.

Et de mon côté, j’envoie une lettre par recommandée pour les informer que je les quitte dans deux mois seulement.

En plus, d’être félicité par tout le monde, le chef du service est très favorable à ce départ si soudain.

Comme quoi, vous pouvez toujours court-circuiter les chemins qui vous semblent trop long à votre goût pour évoluer.

Avec ce départ, je vais pouvoir mettre toute mon énergie pour partager avec vous mon expertise et ainsi, je pourrai suivre avec soin vos évolutions.

Vous avez encore peur de passer à l’action ?

Lisez des biographies sur des personnes qui ont réalisés des choses magnifiques et continuez de lire chaque matin votre dose d’énergie positive.

Au fait, je ne vous ai pas parlé de cette fameuse réponse…

La voici :

“C’est super ce que tu fais, moi je n’ai pas l’idée, sinon je me lancerai aussi…”

Une idée simple à mettre en place, j’en ai une qui arrive spécialement dans le prochain Voyageur™ du mois de juin :

(24 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE