Je vous signe un chèque ?

A la fin de cette lecture, vous allez être boosté à bloc !

Vous ne me croyez pas ?

Laissez-vous inspirer par ce chef d’entreprise :

—————-

En 1923, un chef d’entreprise, profondément endetté ne voyant pas d’issue à ce problème, commençait à sérieusement stresser pour ne pas dire déprimer. La pression des créanciers devenait de plus en plus insupportable. Les fournisseurs exigeaient le remboursement des dettes.

Un jour, il décida d’aller dans le parc voisin pour s’aérer un peu la tête. Il s’assit sur un banc et commença à pleurer tout en cherchant une solution à ses ennuis, comment allait-il faire pour sauver son entreprise de la faillite ?

Quelques minutes plus tard, un vieil homme s’approcha de lui et lui dit : « je vois que vous êtes triste, qu’est-ce que je peux faire pour vous aider ?. »

Après avoir partagé ses malheurs au vieil homme, celui-ci lui dit :

« je crois que je peux vous aider. »

Il demanda alors au chef d’entreprise son nom, son prénom, lui remit un chèque d’un million de dollars et lui dit :

prend cet argent et retrouve moi ici dans ce parc, sur ce banc dans exactement un an pour me rembourser !. »

Le patron remarqua que le chèque était signé John D. Rockefeller (un homme parmi les plus riches de l’histoire de l’humanité). Au moment où il releva les yeux, le vieil homme avait disparu.

Très heureux, le chef d’entreprise pensa :

je peux effacer mes dettes en un claquement de doigts ! »

Mais au lieu d’encaisser le chèque, l’entrepreneur décida de le placer dans son coffre-fort en sachant qu’il pourrait l’utiliser à tout moment.

Le simple fait de savoir qu’il était en possession de ce chèque lui donna une motivation et une force incroyables pour se battre de nouveau et sauver son entreprise.

Avec l’optimisme retrouvé, il réussit de meilleures négociations et obtint des délais de remboursements plus intéressants. Il trouva de nouveaux clients attractifs. En quelques mois, l’entreprise était sauvée et était redevenue rentable.

L’année s’est écoulée et comme prévu, il se rend dans le parc pour retrouver le vieil homme afin de lui rendre le chèque et lui raconter son exploit.

Au moment de saluer le vieil homme et de partager sa joie, une infirmière le saisit et lui dit :

je suis heureuse de l’avoir enfin attrapé ! », puis se tourna vers le patron et lui dit : « j’espère qu’il ne vous a pas embêté parce qu’il n’arrête pas de s’échapper de l’asile psychiatrique et de dire à tout le monde qu’il est

John D. Rockefeller. »

Le patron est abasourdi. Toute l’année, il a travaillé dur, négocié, acheté, vendu… pensant qu’il avait 1 million de dollars à rendre.

En réfléchissant, il comprit la puissance de l’imagination qui conditionna son comportement afin d’avoir une totale confiance en lui.

—————-

Plutôt pas mal pour un échappé d’asile, n’est-ce pas ?

Votre façon de penser fait parti des personnages principaux de votre vie.

Je ne vais pas vous signer de chèque, par contre vous pouvez lire le Voyageur™ dès aujourd’hui, et on reparle tous les deux dans un an, soit le 7 octobre 2020 :

Benjamin

– Sentez-vous bien dès maintenant !

(17 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE