Avez-vous conscience de ça ?

Il arrive que notre plus grande faiblesse devienne notre plus grande force. Prenons par exemple, l’histoire de ce garçon de 10 ans qui décida d’apprendre le judo malgré le fait qu’il ait perdu son bras gauche dans un accident de voiture.

Un gros drame en soit, n’est-ce pas ?

Le garçon commença les cours de Judo avec un ancien maître de judo japonais. Le garçon se débrouillait vraiment très bien, aussi il ne comprenait pas pourquoi, après trois mois d’entraînement, le Sensei ne lui avait appris qu’un seul mouvement.

« Sensei, » dit finalement le garçon, « Est-ce que je ne devrais pas apprendre plus de mouvements ?  »

« C’est le seul mouvement que tu connais certes et c’est aussi le seul mouvement que tu auras besoin de connaître » lui répondit le Sensei.

Le jeune garçon, étonné de la réponse de son professeur, continua alors de s’entrainer sans relâche.

Quelques mois plus tard, le Sensei emmena le garçon à son premier tournoi.

sa grande surprise, le garçon remporta ses deux premiers rounds avec aise. Le troisième match s’avéra être plus difficile mais après un certain temps, son adversaire s’impatientant décida de passer à l’offensive ; le garçon utilisa son seul mouvement avec adresse et gagna le match. Le garçon était maintenant en finale !

Cette fois-ci, son adversaire était bien plus grand, plus fort et plus expérimenté que la moyenne. Pendant un moment, le garçon s’avoua vaincu. Inquiet de voir le garçon à terre, l’arbitre posa un temps mort. Il était sur le point d’arrêter le match quand le Sensei intervint.

« Non, » insista le Sensei, « Laissez-le continuer. »

Peu après la reprise du match, son adversaire fit une grave erreur : il laissa tomber sa garde. Le garçon en profita donc pour utiliser son fameux mouvement pour l’arrêter. Il finit par gagner le match et le tournoi. Il était devenu le champion du tournoi de Judo.

Sur le chemin du retour, le jeune garçon et le Sensei passèrent en revue chaque mouvement du tournoi. Le jeune garçon finit par demander au Sensei :

« Sensei, comment ai-je pu gagner le tournoi de Judo avec seulement un mouvement ? »

Mon garçon, tu as gagné pour deux raisons », répondit le Sensei. « D’abord, tu as su maitriser l’un des mouvements les plus difficiles du judo. La seule défense connue pour ce type d’attaque est d’agripper le bras gauche de ton adversaire. »

La plus grande faiblesse du garçon était devenue sa plus grande force.

Avec cette histoire, ce que je veux que vous compreniez, c’est que vous avez un pendentif. Celui-ci a deux faces, n’oubliez jamais qu’il y a toujours un aspect positif dans chaque évènement que vous vivez. 

C’est peut-être difficile à encaisser mais c’est une vérité.

Aujourd’hui, je suis devenu un “sportif professionnel” de la pensée positive.

Je me suis entraîné à changer mes façons de penser.

Au début, c’est dur, parce que votre subconscient a ses propres croyances.

Tout comme pour n’importe quel sport ou activité que vous démarrez, ça s’apprend !

Voyez le bon côté de votre pendentif.

Vous avez plusieurs cartes en main.

En voici une de plus, c’est votre Voyageur™ :

Benjamin

– Sentez-vous bien dès maintenant !

(10 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE