A deux doigts de dormir dans ma C5 par des températures négatives

Lundi 19 novembre 2018

Je suis malin ! Aujourd’hui, j’ai prévu le coup. Ayant quelques tâches à faire, j’ai pris ma journée.

Ca tombe à pic.

Je profite d’avoir un peu de temps libre pour me reposer. J’ouvre donc les yeux aux alentours de 9h00.  Avant de prendre la route, je file un coup de main à mon père. Ma mère me fait la morale parce que je ne prends pas de petit-déjeuner. Heureusement que j’ai un lâché prise. Donc, je ne tiens pas compte de sa remarque. Je me contente d’un café. Voyant celui de la veille, je suis partant pour en avoir un tout frais. J’obtiens donc ce café frais.

Donnez-moi un marteau

Je demande quels sont les travaux qui sont prévus pour la journée. Mon père est en train de refaire sa cuisine. Manager, c’est pas son truc… Je suis obligé de lui demander plusieurs fois son plan d’action de la journée. Je finis par le comprendre. Il faut virer le four et le ranger dans le cabanon, et démonter les derniers anciens meubles. Easy !

Voilà une bonne chose de faite !

Hélas, il est déjà 11h00. Je dois lever le camp. J’ai mon studio à laver afin d’accueillir le voyageur suivant.

Mais avant…

Je dois jouer au facteur. Je dis au revoir à mes parents. Et puis, je monte dans ma C5. Je file en direction de la famille Nicaise. Honnêtement, je ne pensais pas voir Isabelle ou Dominique.

Surprise !

Dominique est dehors, il papote avec un mec. Je fais mine de ne pas l’avoir vu et j’avance d’un pas décidé vers la boîte aux lettres. Finalement, je salue mon cher Dominique. Il m’invite boire un café (encore un tien !). Je papote de divers choses avec lui et j’en profite pour lui donner sa lettre.

Quelle lettre me demandez-vous ?

Il s’agit d’une carte postale que j’ai acheté lorsque j’étais en Thaïlande cet été ! Nous sommes le 19 novembre… Il est peut-être tant de lui donner. Pourtant, j’avais demandé l’adresse de la famille Nicaise à Alexandre. J’ai juste zappé de l’envoyer. Dire que tout était prêt. Il manqué seulement le petit timbre de la Poste.  Ca lui a fait plaisir, mieux vaut tard que jamais ! L’heure tourne…

Suivant !

Il est temps pour moi de reprendre la route pour aller faire ma conchita ! Je prends note des conseils de Dominique. La rocade de Chartres est bloquée. Je passe par les petites routes de campagnes jusqu’à rejoindre la nationale.

Me voilà de retour chez moi, ça fait drôle de se dire qu’une personne a dormi ici.

Je me mets en mode NCIS Enquête Spéciale. J’analyse chaque recoin afin que l’appartement soit clean et propre pour le suivant !

Bon, le mec c’est un peu cru chez sa mère. Il a laissé une tasse sale, avec deux couverts. La machine à café avait encore le filtre rempli de mare, et des miettes sur la table. Hormis ça, je n’ai rien à reprocher à ce monsieur. Je lui ai laissé un avis plutôt favorable sur Airbnb, j’attends le mien avec impatience !

Ensuite, j’ai pris ma blouse d’homme de ménage, et j’ai tout aspiré, changé les draps et nettoyer les poubelles.

Bref, l’appartement n’a jamais aussi clean de toute sa vie !

Le futur voyageur s’appelle Simon, c’est un golfeur pro. Il me donne enfin des nouvelles sur son heure d’arrivée.

Il arrivera pour 18h00. J’en profite pour faire un saut dans la boutique « Panier Sympa ». Elle est tenue par mon pote Mohammed. J’achète six bouteilles d’eau, afin de les mettre à disposition pour Simon.

J’avais 800 mètres à faire, pour y aller. J’ai sorti ma moto…haha !

J’accueille Simon, il est beaucoup plus bavard et avenant que le précédent voyageur. Ou alors, c’est que le courant passe mieux entre lui et moi ! 😉

Je lui file toutes les instructions des lieux. C’est la seconde fois que je quitte mon appartement.

Ca s’est un peu joué au dernier moment, mais finalement j’irai dormir dans des bureaux.

Des bureaux en guise de maison

J’ai trouvé un compris avec mon ami Olivier. En attend qu’il arrive sur Rambouillet, je squatte à McDonald’s.

J’en profite pour manger un peu !

Les nouveaux bureaux sont beaucoup plus sympa que les anciens !

C’est lumineux, ça sent bon et bien situé. En effet, les locaux sont dans la zone de Bel Air. A côté du centre commercial Carrefour, il y a des restaurants à proximité, c’est cool.

En prime, il y a un bowling.

Est-ce un signe ?

Je ne sais pas, mais ça va me permettre de lancer quelques boules comme au bon vieux temps.

Avec peut-être un objectif de retrouver mon niveau d’antan ! héhé

Concernant les bureaux, il y a une moquette bleue au sol. Les murs sont blancs, il y a des stores.

Mon lit ?

Ca sera un tapis de gym. Ca me rappellera le Japon et les fameux futons.

Contrairement aux anciens bureaux, cette fois-ci, il y a du chauffage toute la nuit !

Parce que dans les anciens, c’était rigolo la première fois.

Pour être honnête, je me suis gelé les miches la première fois ! J’ai été surpris lorsque j’ai compris que les chauffages étaient coupés après 22h00. C’était en hiver. Je n’ai jamais eu aussi froid de toute ma vie ! En y repensant aujourd’hui, c’est marrant d’en reparler.

Après tout, les mauvaises expériences permettent de raconter de belle histoire !

Pas vrai ? 😉

Je suis sourd !

J’ai eu que des critiques par rapport au fait de dormir par terre… Comme :

  • « Tu vas avoir mal dos. »
  • « Ce n’est pas confortable par terre. »
  • « Le sol est froid. »
  • « Tu ne vas pas fermer l’oeil de la nuit ».
  • Et quelques autres encore.

Ceci est le ressenti des autres personnes, mais ce n’est pas le mien. Je suis confiant et je sais que je vais bien dormir.

Sachant qu’on est ce que l’on pense, je sais que la nuit va être bonne !

Dernière bonne nouvelle de la journée, demain Orange passe installer la fibre. J’ai l’impression que c’est noël avant l’heure !

Il est temps d’aller dormir. J’ai hâte de découvrir ce que l’avenir me réserve !


Retrouvez des astuces et techniques que je partage trimestriellement dans le Voyageur :

https://benjamin-alcon.com/le-voyageur

Benjamin

(46 lectures)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE