Pourquoi s’inscrire à un Atelier d’Écriture à Rambouillet ?

Pourquoi s'Inscrire à un Atelier d'Écriture à Rambouillet ?

Oui, pourquoi ? 

En tant Rambolitain, je vais répondre à cette question. Vous découvrirez à travers cet article l’intérêt de participer à un atelier d’écriture.

J’ai découvert par hasard les d’ateliers d’écriture. J’étais sur Facebook en train de scruter des publications dans un groupe de Rambouillet.

J’ai été interpellé par l’annonce de Marie.

Le titre de l’image était intriguant : Atelier d’écriture, Couleurs d’automne 

(Si tu passes par-là Marie, c’était bien 14h00 !)

Et oui, histoire de marquer le coup, je suis arrivé à 14h30. Pensant sincèrement que le début de l’atelier était à cette heure-ci ! Je me suis trompé. 😉

Je tiens à remercier Mary de m’avoir permis de découvrir cet atelier.

S’inscrire moi et mon père, fut une très bonne idée. Nous avons passé un agréable moment !

Que fait-on durant un atelier d’écriture ?

On écrit ! Ok… Elle était facile celle-ci !

Il y a divers jeux. J’appelle ça des jeux parce que je trouve le concept amusant.

Par exemple, un des premiers jeux consistait à caser 4 mots dans un court texte de 10 lignes.

Un autre tout aussi intéressant que le premier.

Découvrons à présent…


Le jeu du labyrinthe

Le principe est simple. Il y a un plateau avec des cases, un dé qui permet d’avancer de case en case. Il y a différent thématique en fonction de la case. Vous pouvez tomber sur un personnage que vous devez inclure à votre histoire. D’ailleurs entre chaque lancement des dés, vous avez 5 minutes d’écritures. Ensuite, vous pouvez tomber sur la case objet. Cette fois-ci, vous devez inclure l’objet tiré au sort dans votre histoire. Il y aussi les lieux, comme un musée après la fermeture. La dernière thématique est la surprise. Là, tout est permis ! Vous devez par exemple ajouter le mot « Attention ! » dans votre histoire.

Voici l’histoire que j’ai concoctée durant mon premier atelier d’écriture.

La phrase qui a été tiré par une main innocente est la suivante :

=== DÉBUT DE L’HISTOIRE ===

Depuis la tour le spectacle du coucher de soleil était surprenant.

C’était sans compter sur ce géant d’au moins 2 mètres de haut et d’un mètre de large.

Hey, toi le géant !

Oups ! J’ai encore parlé trop vite…

Il se retourna lentement et se dirigea vers mois.

Arrivée à mon niveau, c’était l’éclipse totale. Je me concentré sur son visage. Soudain, je reconnu ce visage !

(5 minutes d’écriture, tirage de l’objet : « os », à placer dans l’histoire)

C’était Yevgeni, cette armoire Russe que j’avais croisé sur la route, et qui était sur le bas-côté de celle-ci avec sa voiture en panne.

Je m’étais arrêté pour voir s’il avait besoin d’aide.

« Salut l’ami ! Que vous arrive-t-il ? »

« Bonjour, vous n’allez pas me croire… »

« Dite-moi tout, je vous écoute ! »

« J’ai roulé sur un foutu os et me voilà bon pour changer mon pneu… »

« Je vais vous filer un coup de main ! »

Il n’avait pas menti. C’était bel et bien un os. C’était la première fois que je voyais ça. Le changement de son pneu fut rapide. Normal, à deux ça va plus vite !

Il me fixa et me reconnut instantanément !

« Yev ! »

« Benj ! »

« Tu n’as pas roulé sur des os depuis l’autre jour ? »

(5 minutes viennent de s’écouler, un nouvel objet fait son apparition dans le jeu du labyrinthe, il s’agit de l’objet : « marmite »)

Et là, je m’aperçus qu’il avait un bandage sur son poignet droit !

« Qu’as-tu fait à ton poignet ? »

« Tu vas encore rire… »

« Allez ! Raconte ! »

« Tu sais, dans les familles Russes, ce n’est pas toujours facile. Et comme le veut la coutume, nous étions à l’apéro avec de la Vodka. Nous avons bu cul sec et j’ai mimé le geste du jet du verre par-dessus moi. Sauf… »

« Sauf ?! »

« La Mama est passée avec la marmite… Je me suis explosé le poignet ! »

(5 minutes de plus, et un nouveau personnage a fait son entrée : l’herboriste !)

Nous fîmes arrêtés dans notre échange par un mec chelou !

Il cria haut et fort :

« Et vous, les deux gaulois, venez donc découvrir ma belle boutique. Je suis Herboriste et… »

Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase que notre cher « gaulois Russe » l’éjecta de la tour avec une telle vitesse, qu’on eut l’impression de ne l’avoir jamais croisé !

Quelle idée saugrenue de traiter un Russe de Gaulois. Surtout quand c’est une armoire à glace !

(Et 5 minutes de plus, cette fois-ci, c’est le dé nous a fait atterrir sur la case surprise ! La surprise est donc le mot « Attention ! » à placer dans l’histoire)

« Attention ! » M’écriai-je !

Trop tard… Yevgeni était couché au sol… Une fois encore, il n’avait pas eu de chance. Il s’était mangé une oie en plein vol. En même temps, quand on mesure deux mètres, on a plus de risques de croiser nos amis à plume !

Mais, je profitais enfin de ce coucher de soleil. Quand soudain, je regardais un mec en bas qui était en train d’essayer de faire la cour à une jeune fille.

Elle devait tout juste avoir la vingtaine. Tandis que lui, il devait facilement avoir le double !

La demoiselle leva sa main et le courtisan compris le râteau qu’il venait de se prendre.

Et les cinq doigts de cette dame finissaient leurs courses sur la joue gauche du monsieur.

Ce coucher de soleil était riche en rebondissement. Je ne sais pas, mais j’avais enfin la tranquillité pour admirer…

(5 autres minutes passèrent, pour le dernier tirage, nous avons eu le droit à un lieu : « Musée après la fermeture ».)

Admirer quoi ? Le soleil s’est fait la malle…

Il était à présent temps de rentrer chez moi.

Le téléphona sonna et je décrochais.

« Oui ?! »

« Mec ! Aide-moi ! Je suis au Musée… »

« Que fais-tu là-bas ? C’est fermé à cette heure-ci ! »

« Sans blague… Bon écoute, tu ne vas pas le croire, je me suis endormi à côté de la poupée de cire Neymar. Tu sais, le joueur de foot Brésilien. Celui qui a passé sa coupe du monde à se rouler par terre. Pour déconner, je me suis allongé à côté de lui et je me suis endormi… »

« Tu déconnes ? »

« Bien entendu ! Passe donc à la maison boire un verre. »

« J’arrive »

Ma fin de soirée se termina donc chez lui. Soudain, quelqu’un frappa à la porte.

C’était…

— FIN DE L’HISTOIRE —

Que pensez-vous de cette histoire ? Je vous laisse la parole !

Je tiens à remercier Mary qui m’a permis de découvrir un univers de l’écriture très intéressant.

Cette charmante personne a son propre blog qui s’appelle les mots de mary.

Elle a aussi un compte Instagram avec de jolies photos : Compte Insta de Mary

Grâce à cet atelier, j’ai acquis des outils qui me permettent de vous délivrer du contenu de qualité chaque jour par mail.

Pour les curieuses et curieux, c’est par ici que ça se passe :

https://benjamin-alcon.com/

Benjamin

(93 lectures)

Atelier d'écriture, Rambouillet

Comments (2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Me Contacter

Benjamin ALCON

Mon entreprise

Création + Référencement
de site internet ou e-commerce

Addresse


INNESHOP SAS  
5/7, rue Mège Mouriès
78120 RAMBOUILLET
FRANCE